Bannière Nom de l'unité Auteurs UQAM

Parutions des Auteurs UQAM

L'interaction entre l'activité humaine et la convection profonde

L'interaction entre l'activité humaine et la convection profonde

Le cas de la région boréale aux latitudes moyennes
Auteur :
Arif, Abderrazak
Éditeur : Éditions universitaires européennes
Classée dans : 2011 | Sciences | Recherche
Linteraction_entre_lactivite_humaine_et_la_convection_profonde_72Cette étude a pour but d’évaluer l’interaction entre l’activité humaine et l’incidence de la convection profonde aux latitudes moyennes de la région boréale. Pour ce faire, une étude des facteurs climatiques liés à la convection atmosphérique a été effectuée. Les effets des trois éléments liés à l’activité humaine, soient les GES, les aérosols et la déforestation ont été présentés et discutés. Trois explications nous amènent à comprendre ces mécanismes d’interaction. Premièrement, suite aux tendances observées et simulées, l’atmosphère a connu et connaîtrait un réchauffement aux latitudes moyennes de la région boréale. Par conséquent, cette augmentation renforce les mécanismes d’interaction en ces régions. Deuxièmement, la sensibilité des aérosols anthropiques est fort complexe et variable aux latitudes moyennes de la région boréale. L’augmentation de sulfate anthropique affaiblie les mécanismes d’interaction en ces régions. Troisièmement, la région boréale serait très sensible au phénomène de la déforestation totale à travers l’albédo du sol et l’évaporation totale de surface. Par conséquent, la déforestation totale affaiblie les mécanismes d’interaction en ces régions.