Bannière Nom de l'unité Auteurs UQAM

Parutions des Auteurs UQAM

Catalogue des imprimés des XVe et XVIe siècles

Catalogue des imprimés des XVe et XVIe siècles

Dans les collections de l'Université du Québec à Montréal
Sous la direction de :
Dunn-Lardeau, Brenda
Éditeur : Presses de l'Université du Québec
Classée dans : Catalogue d'art | Sciences humaines | 2013
Catalogue_des_imprimes_des_XVe_et_XVIe_siecles 

La collection d’imprimés des XVe et XVIe siècles de l’Université du Québec à Montréal est riche de 65 titres différents qui se déploient en 86 volumes. Constituée principalement des legs des jésuites de l’ancien Collège Sainte-Marie, ainsi que de ceux de l’École normale Jacques-Cartier, de l’ancienne École des Beaux-Arts de Montréal, de divers collèges classiques de la région montréalaise et de donateurs privés, elle comporte une majorité de livres en latin, certains réalisés par les imprimeurs européens les plus en vue de l’époque, y compris les grandes dynasties des Gryphe, des Estienne et des Plantin. Elle renferme ainsi des écrits qui reflètent les valeurs de l’éducation humaniste prônée par les jésuites, notamment avec des œuvres de l’Antiquité classique d’Homère, de Platon, de Cicéron ou de Jules César, mais aussi des pièces d’une rare beauté, comme les éditions de Theodor de Bry sur l’Amérique, le Congo, la Guinée ou la Perse et la Mongolie, toutes richement illustrées de gravures, de lettrines ou de cartes pliées, ou encore les Icones de Corrozet, qui présente un exemple remarquable de gravures sur bois par un grand artiste.

Ce catalogue d’imprimés, réalisé par des membres du Groupe de recherche multidisciplinaire de Montréal sur les livres anciens (XVe-XVIIIe siècles), présente les notices des 65 titres de la collection uqamienne, suivies d’un copieux dossier iconographique composé, selon les cas, des pages de titre, des marques d’imprimeur ou d’autres éléments visuels d’intérêt. Basées sur un protocole rigoureux, les informations qui y sont consignées révèlent la valeur littéraire, historique, philosophique ou artistique de ces précieux témoins de l’histoire du livre. Chacun illustre, à sa façon, les débuts et les progrès de l’imprimerie, de la typographie et des gravures en noir et blanc qui vont des xylographies du seul incunable aux volutes de l’art baroque.