Parutions des Auteurs UQAM

Sept leçons sur le cosmopolitisme

Sept leçons sur le cosmopolitisme

Agir politique et imaginaire démocratique
Éditeur : Québec Amérique
Classée dans : 2019 | Sciences humaines | Recherche

sept lecons sur le cosmopolitisme PETIT«Je suis citoyen du monde, car la vraie citoyenneté est celle qui s’étend au monde entier.» Voilà comment Diogène de Sinope, philosophe grec du IVe siècle avant Jésus-Christ, déclarait son cosmopolitisme. Cette affirmation restera toujours de l’ordre de l’utopie, une proposition philosophique, ou encore une attitude personnelle en regard du monde.

À la fin du XXe siècle, plusieurs penseurs contemporains annoncèrent que le cosmopolitisme était pour ainsi dire devenu vrai. L’après-guerre avait vu naître des organisations politiques internationales; des tribunaux humanitaires à portée planétaire s’imposaient, l’économie se mondialisait et se dotait d’outils internationaux de régulation, les migrations définissaient une nouvelle pluralité cosmopolite. Les frontières tant politiques, économiques, culturelles que démocratiques de l’État-nation s’effaçaient. La fin de l’histoire était là.

Le présent ouvrage s’intéresse à ce débat. Le cosmopolitisme est-il impolitique?