Parutions des Auteurs UQAM

Tocqueville chez les perdants

Tocqueville chez les perdants

Auteur :
Corbo, Claude
Éditeur : Del Busso
Classée dans : 2016 | Sciences humaines | Essai

tocqueville chez les perdants PETITAlexis de Toc­que­ville compte parmi le petit nombre de pen­seurs dont la répu­ta­tion ne fait que s’affirmer avec le temps. Depuis la paru­tion de sa Démo­cra­tie en Amé­rique, il y a près de deux siècles, des études innom­brables ont sou­li­gné la jus­tesse et la pers­pi­ca­cité de sa vision de l’histoire moderne.

Dans ce livre, Claude Corbo met en lumière des aspects moins connus de l’homme et de l’œuvre, qu’il connaît de longue date.

Au cours de son célèbre voyage de 1831-1832, Toc­que­ville ren­contre non seule­ment des citoyens de la jeune répu­blique amé­ri­caine, mais aussi ceux qui ont pris figure de vain­cus. Il prend le temps d’observer les Autoch­tones aussi bien en péri­phé­rie des villes qu’aux confins que consti­tue la Fron­tière. Du 23 août au 2 sep­tembre 1831, visi­tant Mont­réal, Qué­bec et les cam­pagnes envi­ron­nantes, il fait avec ravis­se­ment la connais­sance des Cana­diens fran­çais du Bas-Canada. Dans les deux cas, ses ren­contres et ses obser­va­tions lui ins­pirent des réflexions lucides et sombres à la fois. Des nations autoch­tones, il écrit sans ména­ge­ments: «La ruine de ces peuples a com­mencé du jour où les Euro­péens ont abordé sur leurs rivages; elle a tou­jours conti­nué depuis; elle achève de s’opérer de nos jours.» Des Cana­diens fran­çais, il se désole d’avouer que «ce ne sera jamais un peuple nom­breux. Tout devien­dra anglais autour de lui.»