Parutions des Auteurs UQAM

Dans l’œil du pigeon

Dans l’œil du pigeon

Évolution, hérédité et culture
Éditeur : Boréal
Classée dans : 2016 | Sciences | Essai

dans loeil du pigeon PETITUn dogme a longtemps régné dans les sciences humaines : vouloir trouver des bases biologiques au comportement humain n’était pas seulement erroné mais constituait une dangereuse illusion pouvant mener aux pires dérives eugénistes et fascistes. Pour l’éthologue Luc-Alain Giraldeau, c’est exactement le contraire : plus on étudie la nature, plus il devient évident qu’elle ne pourrait jamais servir à justifier ce qui est permis ou défendu. Accepter d’être darwinien, c’est accepter cette vérité lourde de conséquences : la notion de bien et de mal ne peut en aucun cas venir de la nature. La biologie peut être pertinente sans être pour autant déterministe, aveugle et automatique. La biologie est tout à fait compatible avec la liberté. Il ne nous reste plus qu’à assumer ce qui nous distingue réellement du monde animal : la responsabilité de décider de l’acceptable ou de l’inacceptable.

Ce livre raconte l’étrangeté de la vie, ce qui la distingue de l’inerte, la conséquence aveugle de l’évolution et l’émancipation des gènes qui s’est acquise à chaque grande étape de l’invention de l’être, de l’organisme multicellulaire, de la reproduction sexuée, des sociétés animales et de la culture. La biologie n’appartient à personne, et surtout pas aux biologistes. C’est une culture, une grille de décodage de la réalité. Le regard qu’elle a développé du vivant est révélateur, intrigant, inquiétant, frustrant, stimulant. Il serait dommage de le réserver uniquement au monde des sciences naturelles et de l’université.